Qu’est-ce que c’est et pourquoi sont-elles dangereuses ?

 

Les chenilles processionnaires sont les larves du « processionnaire du pin », un papillon de nuit aux ailes antérieures rayées de noir et tachées de blanc. Ces chenilles de 3,5centimètres, brun-noirâtre avec des taches rougeâtres sont recouvertes de poils microscopiques urticants qui sont reliés à une glande de venin. Une chenille porte environ un million de poils qui, lorsque cette dernière est manipulée ou agressée, se cassent et libèrent le venin. Cela a un effet très allergisant chez l’Homme qui pourra être victime d’irritations, de démangeaisons sur la peau et les yeux, d’œdèmes dans la bouche et, particulièrement pour les personnes asthmatiques, de troubles respiratoires. L’atteinte sur les animaux tels que chiens et chats est à prendre très au sérieux car le venin peut causer des dégâts fatals.

chenilles_photos_assemblées4

Quels arbres sont les plus habités par ces chenilles?

 

Les chenilles processionnaires se nourrissent principalement des aiguilles du pin tel que le pin noir, maritime, sylvestre ou encore, le pin d’Alep. En second choix, elles se dirigent également vers le sapin, le cèdre et le chêne. Après le passage de ces larves, les branches se retrouvent dénudées, ce qui ralentit la croissance de l’arbre.

chenilles_photos_assemblées5

A quel moment s’en débarrasser?

 

Pour se débarrasser au mieux de ces chenilles, il est tout d’abord important de connaître leur cycle de vie. Les papillons sortent de terre en été et s’accouplent. La femelle pond ensuite environ 300 œufs qui formeront un manchon (voir photo) sur la base des aiguilles d’une branche. Les larves naissent après environ quarante jours et se tissent un abri en soie. Lorsqu’elles n’ont plus de nourriture, elles se déplacent en procession (d’où leur nom), c’est-à-dire en ligne par dizaines voire centaines, guidées par une femelle, chacune suivant le fil de bave de l’autre, puis forment un nouveau nid. Dès février, les chenilles parviennent à la fin de leur développement et descendent en procession le long du tronc pour aller s’enterrer dans un trou et s’y transformer en chrysalide. Le cycle reprend lorsqu’apparaissent les papillons après plusieurs mois, voire plusieurs années de métamorphose. Il est donc impératif d’éliminer les nids avant que les chenilles ne soient redescendues de l’arbre, c’est-à-dire avant le 31 janvier.

Quelles sont les méthodes pour les éliminer ?

 

Un nid, même vide, contient encore des millions de poils urticants pendant plusieurs années.C’est pourquoi, il existe plusieurs méthodes mécaniques pour supprimer ces abris de soie. La plus courante et la plus souvent utilisée chez 1001 Jardins est de grimper dans l’arbre selon la technique de l’élagage, de couper la branche où se trouve le nid et de brûler ce dernier. Ilest également possible de se munir d’une perche télescopique équipée d’un échenilloir ou, lorsque les branches sont très hautes, d’utiliser une nacelle. Lors des manipulations, il est indispensable de se protéger en portant un équipement spécifique complet (un masque facial complet, des gants, un vêtement de protection pour le corps à usage unique et des bottes en caoutchouc. Toutes ouvertures, telles que manche ou col doivent être fermées hermétiquement). N’oubliez pas que les chenilles processionnaires ont un prédateur, la mésange. Cette dernière chasse la chenille lorsqu’elle est à son premier stade larvaire et que ses poils ne diffusent pas encore de venin. Poser des nichoirs à mésange peut donc aider à réduire la propagation des larves. Il est aussi possible de capturer le papillon avant qu’il ne ponde en posant des pièges à phéromones.

chenilles_photos_assemblées6

Ne prenez pas de risque, faites appel à nos professionnels équipés pour enlever les nids en toute sécurité sans dénaturaliser vos arbres.